Politiques de concurrence : les contradictions françaises


Le 2 mars 1791, l’Assemblée constituante adopte le décret d’Allarde qui, en proclamant la liberté du commerce et de l’industrie, supprime les corporations, et donc les rentes et privilèges qui en découlent. La France fait alors figure de pionnière en matière de concurrence, bien avant le Sherman Act de 1890 aux États-Unis, lequel annoncera le droit de la concurrence contemporain. Deux siècles plus tard, elle semble évoluer à rebours et se distingue d’un consensus croissant en la matière au sein de l'UE, et au-delà comme l’a démontré récemment la volonté affichée par la nouvelle administration Obama de mieux collaborer avec les autorités de concurrence européennes.  


Continuer la lecture de « Politiques de concurrence : les contradictions françaises »

Grand emprunt : l’échelon national n’est pas pertinent

Dans le contexte de crise qui frappe l'ensemble des économies de l'Union européenne, l'idée d'un grand emprunt européen trouve un écho certain et transpartisan depuis le début de l'année 2009, qu'il s'agisse de mutualiser les émissions de dette des États membres de la zone euro, de mettre en œuvre un plan de relance directement piloté par l'Union, ou d'investir dans des projets d'avenir à même de soutenir la croissance et la compétitivité de ses membres. Si cette dernière logique, dans laquelle s’inscrit le grand emprunt français, doit être retenue, il est regrettable que l'échelon européen, plus pertinent au regard de finalités poursuivies, ne soit pas privilégié.

Continuer la lecture de « Grand emprunt : l’échelon national n’est pas pertinent »

Crise, une chance pour l’Europe?

« Je suis convaincu qu’on sortira de cette crise non pas avec moins d’Europe mais avec plus d’Europe et plus d’audace politique »
Yves Thibault de Silguy

« Il nous faut un degré supérieur de vision commune »
Pierre de Lauzun

Continuer la lecture de « Crise, une chance pour l’Europe? »

La politique timorée de la Banque Centrale Européenne

Malgré la multiplication
de nouvelles alarmantes sur le front de l’activité et de l’emploi, et
dans un contexte où les pressions à la baisse sur l’inflation se font
plus fortes, la Banque Centrale Européenne (BCE) mène une politique
trop timorée et apparaît ainsi moins allante que ses homologues,
notamment la FED. État des lieux.

Continuer la lecture de « La politique timorée de la Banque Centrale Européenne »

Le plan de relance en Europe : des plans nationaux

D’un côté, la profondeur
de la crise financière a entraîné l’apparition d’une crise économique
d’une ampleur et d’une ténacité plus importante que prévue par les
économistes. De l’autre, la fragilité politique, due entre autre au
passage de relais de la présidence de l’Union encore trop rapide, a
entraîné des difficultés à coordonner les institutions et leurs moyens
pour faire face aux besoins européens pour la relance. Aujourd’hui,
nous sommes confronté à la mise en place de plans nationaux pour
permettre une relance économique à l’échelle européenne,
qui réponde rapidement et efficacement à des besoins nationaux et qui
soit adaptée à chaque secteur. Certaines de ces mesures nationales
seront concertées et/ou coordonnées.

Continuer la lecture de « Le plan de relance en Europe : des plans nationaux »

La genèse de la crise

Depuis
Août 2007, le système financier mondial s’est disloqué et nombre de ses
différents compartiments sont, tour à tour, affectés par la crise.
Avant
de proposer des solutions, il est nécessaire de bien comprendre les
causes de cette crise. Ces causes seraient globalement au nombre de
trois :
1. Abondance globale de liquidités et une perte du sens du risque
2. L’abus de la titrisation et ses conséquences
3. L’environnement réglementaire et comptable

Continuer la lecture de « La genèse de la crise »