Le grand retour de la Turquie

La Turquie vient de refaire son grand retour dans le débat européen. Est-ce vraiment le moment ?

Monsieur le Député européen Alain Lamassoure nous répond.



Mais oui, puisque l'on aborde la
campagne des élections européennes. Le PPE fera clairement campagne
contre l’adhésion de la Turquie, à qui nous proposons un partenariat
privilégié. L’UMP insistera sur ce choix, comme l’a fait Nicolas
Sarkozy après les propos du nouveau Président américain. Nous attendons
maintenant de connaître la position des socialistes français, et de
savoir comment le Modem concilie sa position anti-turque avec la
turcophilie militante du groupe européen des Libéraux, auquel il a
choisi de se rallier en quittant le PPE. Vive les élections, qui
révèlent la sincérité des uns et les contradictions embarrassées des
autres en permettant au peuple de choisir !

Au
passage, notons que les Présidents américains sont décidément
incorrigibles. Barack Obama n’a fait que répéter ce qu’avaient dit
avant lui Bill Clinton, puis George W. Bush. Ils mettent en avant la
nécessité de se réconcilier avec le monde musulman, et d’éviter la «
guerre des civilisations ». Mais les Européens, eux, ne sont pas en
guerre avec le monde musulman. Ils ne l’ont plus jamais été depuis la
décolonisation. Nous n’avons jamais considéré qu’Al Qaida représentait
le monde musulman : c’est une secte de fous d’Allah, qui a d’ailleurs
tué plus de musulmans modérés que « d’infidèles ». Mieux : l’islam est
maintenant la deuxième religion la plus pratiquée au sein de l’Union
européenne actuelle ! Nous n’avons pas besoin d’accueillir dans
l’Union européenne le plus grand pays musulman du Moyen-Orient pour
réconcilier le monde islamique avec … les Etats-Unis.

L'Atelier
Europe remercie chaleureusement Monsieur le Député européen pour sa
participation aux Lundis de l'Europe, ainsi que pour sa disponibilité
et l'aide qu'il lui apporte.

Nous vous invitons à le retrouver sur son site.

Laisser un commentaire