Projets 2015 d’étudiants en Master à Sciences Po Paris

Lunette_ScPoDepuis 2009, l’Atelier Europe accompagne les étudiants en Master à Sciences Po Paris dans la réalisation de leurs projets collectifs.
Les sujets proposés chaque année s’inscrivent dans le débat politique européen, et permettent aux étudiants de mener une réflexion de fond en équipe, de la confronter avec des experts institutionnels, académiques et du secteur privé.

Les productions ont été présentées lors d’une soirée à Sciences Po organisée le 7 mai dernier, puis publiées sur les sites web de l’IEP de Paris & de l’Atelier Europe, afin de valoriser le travail accompli et apporter la contribution des étudiants au débat européen.
Nous les félicitons pour le travail accompli, et remercions l’équipe de Sciences Po pour ce partenariat fécond.

Pour cette année universitaire marquée par référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, les élections générales britanniques & le conflit dans l’est de l’Ukraine, deux sujets ont été retenus.

« Le Royaume (dés)-Uni et l’Union européenne »

Marie Agard, Pierre-Yves Angles, Manon Bouché, Irini Hajiroussou, Charles Hart et Christiane Van Ophem ont produit une note analytique, à partir du constat suivant.

Depuis les origines de la construction européenne, le Royaume-Uni s’interroge sur sa place en Europe. Ce questionnement prend aujourd’hui un tour décisif : la victoire, aux dernières élections européennes, du parti Ukip, prônant la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, et la promesse du Premier ministre britannique, David Cameron, d’organiser en 2017 un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’UE, font désormais entrevoir la perspective d’une sortie.

L’Angleterre est-elle définitivement décidée à sortir de l’Union européenne ? Ou reste-t-il une possibilité de voir les nations britanniques, unifiées ou séparément, demeurer dans l’UE ?

Télécharger le projet en anglais peut être lue ici.
Télécharger le résumé en français du projet ici.
Le deuxième sujet d’études a porté sur la thématique suivante :

« L’Ukraine, révélateur de l’efficacité européenne ? »

Tayana Augrand, Melody Defforge, Vera Lamprecht, Nino Pruidze et Augustin Roncin ont réalisé leur étude à partir de cette problématique.

Depuis la chute de l’URSS, l’Ukraine est un pays clé de la politique européenne de voisinage. Par le Partenariat oriental, l’UE et certains pays de l’ancien bloc soviétique ont cherché à renforcer l’ancrage occidental de l’Ukraine. Cette volonté s’est traduite par un projet d’accord de libre-échange, que l’Ukraine a finalement renoncé à signer en novembre 2013, en faveur de son voisin russe.

Ce revirement a déclenché d’importantes manifestations pro-européennes en Ukraine ainsi qu’un jeu d’influence entre Etats-Unis, UE et Russie sur l’échiquier ukrainien.

Première grande crise à la frontière de l’Europe depuis la création du SEAE, l’Ukraine est un révélateur des capacités et des limites de l’action de l’UE.

Les étudiants ont analysé le rôle de l’UE dans cette crise d’un point de vue diplomatique, et étudié plus largement la capacité de l’UE à mener une politique d’alliance stratégique (économique, industrielle, militaire, influence…) au travers du cas ukrainien.

Télécharger le projet en anglais ici.

À la suite de la conférence les étudiants, les participants à la conférence ainsi que les membres de l’Atelier Europe se sont retrouvés autour d’un cocktail, afin de prolonger le débat.

 

Image: Wiki Commons

Rédigé par : et

Partager cet article